SEA SHEPHERD Nouvelles actions pour stopper la chasse à la baleine

news_091020_1_2_Sea_Shepherd_unveils_the_Ady_Gil Pour la nouvelle campagne de défense des baleines de l’Antarctique, Paul Watson, le fondateur de Sea Shepherd, dispose d’un nouveau navire, l’Ady Gil. Un étonnant trimaran aux formes futuriste qui a battu le record du monde du tour du globe. Le dernier navire de défense des océans de Sea Shepherd Conservation Society atteint la vitesse record de 50 noeuds sur l’eau. C’est le bateau idéal pour rattraper, intercepter et gêner les baleiniers Japonais qui pratiquent chaque année une chasse illégale en Antarctique. Il viendra prêter main forte au navire amiral de Sea Shepherd, le Steve Irwin. Départ prévu le 8 décembre 2009 pour l’opération Waltzing Matilda. Le logo de la campagne a été inspiré du dessin qui ornait autrefois les avions de combat des légendaires Flying Tigers, qui combattaient les envahisseurs japonais en Chine pendant la deuxième guerre mondiale. 

080226_humpbacksCette année, la flotte baleinière japonaise chassera 935 petits rorquals (baleine de Minke) ainsi que 50 rorquals communs, et a également menacé d’ajouter des baleines à bosse à son quota. Le nouveau gouvernement japonais soutient le massacre annuel. La chasse est organisée en contravention avec le moratoire international de 1986 contre la pêche à la baleine. Le Japon prétend conduire des recherches alors que la viande de baleine est destinée à la consommation humaine. La chasse à la baleine est effectuée par l’Institut japonais de Recherche sur les Cétacés (financé par le gouvernement japonais).
En 2008-09, la Campagne Antarctique de Défense des Baleines organisée par Paul Watson et son équipe, l’Opération Musashi, a permis de sauvé 305 baleines des harpons. L’année précédente , en 2007-08, l’Opération Migaloo c’est quelques 500 baleines qui ont échappées aux pirates baleiniers japonais. Et l’année d’avant (2006-07), grâce à l’Opération Leviathan 500 baleines supplémentaires ont échappé au massacre. Au total c’est plus de 1305 baleines qui ont été épargnées et qui représentent de lourdes pertes pour les baleiniers Japonais.
L’opération Waltzing Matilda est 080303_Paul_Watsoncertainement la campagne la plus attendue. 
« Nous sommes très excités – explique Paul Watson – que l’Ady Gil vienne rejoindre le Steve Irwin en Antarctique cette année. Avec ces deux navires, nous allons mener la campagne la plus ambitieuse et la plus agressive de notre histoire, pour gêner le massacre illégal des baleines dans l’Océan Austral. » Les opérations du célèbre capitaine même si elles sont très spectaculaires ont toujours pour principe, une extrême prudence afin de n’occasionner aucune blessure aux braconniers et avec l’intention de faire respecter et appliquer les lois de conservation internationales, en accord avec les principes de la Charte Mondiale pour la Nature des Nations Unies. Objectif couler économiquement la flotte baleinière japonaise et mettre un terme au massacre des baleines.

www.seashepherd.fr - Faire un don pour soutenir SeaShepherd Conservation Society

Lire le journal de bord de l’équipage

Commentaires

One Response to “SEA SHEPHERD Nouvelles actions pour stopper la chasse à la baleine”
  1. Stevenloma dit :

    cool position!

Ecrire un commentaire

Dites-nous ce que vous pensez!