La Balade Aquatique

DSCN2599A vos masques. Prêts. Plongez … à la découverte des plus beaux fonds sous-marins de notre Planète!

Si la plongée sous-marine s’est pendant longtemps présentée comme un sport d’élite un peu macho, sachez que c’est devenu une activité de loisir accessible à tous avec le développement du snorkeling. Que l’on appelle de cent noms divers, comme la balade aquatique, la randonnée palmée ou la randonnée subaquatique.

EPV0134Une paire de palmes, un masque et un tuba suffisent pour découvrir le monde sous-marin et ses merveilles. Pas besoin de brevet, de permis, de matériel sophistiqué ou d’être un sportif de haut niveau. L’activité est accessible à tous et praticable de 7 à 77 ans. La plupart de ce qui est intéressant est situé dans les eaux peu profondes. Alors, pourquoi se priver du bonheur de découvrir en famille ou entre amis la joie et le bien-être d’évoluer en apesanteur. Une fois la tête sous la surface de l’eau, l’aventure commence. C’est la première étape de la découverte du monde sous-marin, un univers encore méconnu.

DSCN2590Des sentiers sous-marins balisés
Pour se familiariser et découvrir ce nouvel univers, l’idéal est de partir à la découverte guidée de sentiers sous-marins balisés dans des zones classées en réserve, protégées, qui font l’objet de suivis scientifiques sur le repeuplement des espèces. La faune et la flore y sont abondantes dès les premiers centimètres. Les poissons ne sont pas effrayés et se laissent observer de près. L’expérience idéale pour une première approche du monde sous-marin équipé d’une simple paire de palmes, d’un masque et d’un tuba.
Prenez par exemple la visite guidée du sentier sous-marin du Parc National de l’île de Port-Cros. Vous admirez. Le guide explique. Il vous invite à toucher des plantes vertes, les herbiers de RM0202010posidonies. Ce sont les poumons de la Méditerranée. Un peu plus loin, il efface vos craintes sur les murènes et les poulpes. Sous la surface, nage un banc de mulets en quête de nourriture. Ce sont maintenant des rougets, des poissons séran, des girelles et des saupes qui sont sous vos palmes. Votre guide s’arrête à nouveau pour des précisions sur la chaîne alimentaire, les prédateurs et les subterfuges de leurs proies pour leur échapper. Un peu plus bas, sur l’herbier de posidonies, un couple de poissons labre prépare le nid de leur parade nuptiale. Dans un trou, votre guide vous montre un magnifique chapon. La vie marine regorge d’une telle richesse que poissons et faune pélagique vous entraînent plus profond, mais là, c’est le domaine de la plongée libre et de la plongée en scaphandre autonome, le seul moyen d’évoluer librement sans regagner la surface entre deux inspirations. Mais ne brûlons pas les étapes. Contentez-vous pour vos premières sorties d’évoluer à la surface de l’eau puis plus tard jusqu’à 2 à 3 mètres de profondeur. Le spectacle observé est suffisamment passionnant pour vous retenir et vous fasciner. Sensations fortes assurées.
Un dernier conseil avant que vous ne plongiez. Le monde sous-marin est fascinant. Alors n’oubliez pas de remonter respirer à la surface. Vous passerez ainsi plus de temps sous la mer.

IMG_8941LE MATERIEL, COMMENT LE CHOISIR?
LE MASQUE: Il doit épouser la forme du visage sans provoquer de gêne et être étanche. Pour tester son adhérence sur le visage. Appliquez le sans passer la sangle derrière la tête en prenant soin de ne pas emprisonner de cheveu entre la jupe assurant l’étanchéité et votre visage, la condition sine qua non d’une étanchéité parfaite. Créez une dépression en inspirant par le nez. Si le masque tient tout seul comme une ventouse tant que vous ne relâchez pas la dépression, c’est qu’il est parfaitement adapté à votre visage. Dans le cas contraire, essayez un autre modèle. Pour l’apnée, préférer un masque avec un petit volume intérieur.

RM_311111LE TUBA: Pour continuer à respirer à la surface tout en regardant sous l’eau, un tuba est nécessaire. Cet accessoire augmente votre liberté de mouvement. Son diamètre doit être suffisant pour assurer une bonne ventilation. Les embouts en silicone procurent un meilleur confort en bouche. Ceux munis d’une soupape permettent d’évacuer l’eau facilement. Le tuba est également un élément de sécurité qui vous permet de respirer même la face dans l’eau. Installez le sur le masque à l’aide de l’agrafe prévue à cet effet.

DSCN2620LES PALMES: Balade, plongée libre, apnée? Quel modèle choisir? Longues et nerveuses, ce sont les palmes idéales pour l’apnée. Pour la balade, une palme souple et légère vous assurera un palmage facile. Inutile de porter des chaussettes en néoprène, le chausson des palmes de loisir est souple et confortable. C’est le choix idéal pour la randonnée aquatique.

LE VETEMENT: S’il n’est pas nécessaire pour la pratique de la balade aquatique, il peut rendre de nombreux services et vous protéger du froid après un coup de mistral en Méditerranée par exemple ou avant ou après la saison estivale. Car l’eau en contact avec le corps du nageur ou du plongeur agit comme une pompe à calories. Les pertes sont évidemment plus importantes lorsque l’eau est froide mais sont non négligeables en eau chaude, même si sa température est de 24°C. Pour se protéger des déperditions caloriques, le vêtement isothermique est l’arme absolue. Les shorty et les vêtements de 2 à 3mm d’épaisseur sont destinés aux eaux chaudes. Pour les eaux plus froides il faudra choisir un vêtement plus épais. Le vêtement doit être souple et ajusté, sans pour cela serrer.

L’ENTRETIEN DU MATERIEL: Pour conserver les qualités de votre matériel, évitez les expositions prolongées au soleil. Rincez le après chaque utilisation. Laisser le sécher avant de le stocker.

QUELQUES CONSEILS POUR PRATIQUER LA BALADE AQUATIQUE ET LA PLONGEE LIBRE EN TOUTE SECURITE :
DSCN2606Pour la balade aquatique
* préférez les zones protégées réservées aux baigneurs et les zones protégées interdites aux bateaux
* hors de ces zones, faites attention aux bateaux qui ne vous voient pas forcément. Signalez vous avec une bouée car il y a de nombreux accidents l’été avec des plaisanciers peu attentifs.
Si vous voulez pratiquer la plongée libre ou l’apnée :
- avant les vacances, une préparation physique est conseillée comme le jogging, la natation, le vélo.
- pratiquer toujours la plongée libre et l’apnée à deux. Durant l’immersion, le deuxième plongeur surveille l’apnéiste depuis la surface. Pas seulement pour les risques de syncope, mais aussi pour tout autre problème tel que crampes, …
- à la descente, ne pas attendre d’avoir mal aux oreilles pour équilibrer la pression de l’eau sur les tympans. Compenser tout le long de la descente en vous pinçant les narines et en soufflant par le nez. Sans laisser l’air s’échapper par la bouche et sans forcer sur les tympans.
-compenser l’écrasement du masque en soufflant de l’air par le nez
- ne pas pratiquer d’hyperventilation, c’est-à-dire pas d’inspiration et d’expiration forcées avant l’immersion. Risque de syncope à la surface et sous l’eau durant la remontée. L’apnéiste doit se préparer en respirant sans exagérer l’inspiration et l’expiration.
- ne pas s’immerger après une longue exposition au soleil (choc thermique au contact de l’eau)
- signaler votre présence aux bateaux par une bouée. Nombreux accidents l’été.
- ne jamais vouloir atteindre ou dépasser ses limites. Vous ressentirez les sensations de l’apnée par 2-3 mètres de profondeur. Ne cherchez pas à atteindre 8 à 10 mètres pour vos premières apnées. Pour ceux qui atteignent déjà ces profondeurs, pour aller au-delà, il faudra pratiquer une préparation physique et mentale spécifique à l’apnée (techniques respiratoires, méthodes de compensation, …)
- respecter la nature. Eviter de ramasser coquillages, corail, gorgones, crustacés et de détruire la flore et la faune sous-marines. Contentez-vous d’observer ce qui se passe autour de vous.

Commentaires

3 Responses to “La Balade Aquatique”
  1. LODIRON Gérard dit :

    Excellent article surtout sur les sentiers sous marins
    Serait-il possible de recevoir Eaux Mag en service presse pour le fond documentaire du Musée Frédéric Dumas à Sanary
    Si oui, me contactez sur mon e-mail
    Cordialement
    Gérard Loridon

  2. PNPC dit :

    Revoilà l’été…enfin presque,
    En attendant les beaux jours retrouvez le Parc national de Port-Cros sur facebook :
    http://www.facebook.com/group.php?gid=282298310222

  3. DadyRedyspeds dit :

    Merci d’avoir un blog interessant

Ecrire un commentaire

Dites-nous ce que vous pensez!