THAILANDE: croisière plongée au sud de Phuket

THA_7396Le « Pays du Sourire » apparaît après onze heures de vol, posé entre ciel et mer, au milieu de l’océan Indien. L’avion survole le camaïeu bleu-vert de la mer puis ses roues touchent le tarmac. La magie de l’Asie opère bien avant que notre bateau Bunmee 2 prenne les flots. La croisière, c’est une ambiance, une douceur, une parenthèse hors du temps. Les îles restent toujours imprégnées d’un esprit poétique véhiculé par les multiples contes des hommes dont l’âme est dédiée à l’aventure.
Si le voyage est un remède, comme on l’entend souvent dire, loin de l’agitation des villes et des maux du monde, la plongée ici n’est pas un placebo. Cette destination fait vraiment du bien au corps et à la tête. On y passe beaucoup de THA_7010son temps à flâner au milieu de ses eaux ou à se prélasser entre ces îles sur des plages quasi désertes. Ici, tout est simple et naturel. On crapahute entre les rochers, on apprend à distinguer les couleurs changeantes de l’océan, on part sur les traces des nomades de la mer, on respire l’air marin avec, comme seule compagnie, celle des frégates, des sternes, de l’équipage attentionné et de quelques amis venus partager ces doux instants de plénitude. Parfois, en fin de journée, on se demande ce que l’on a bien pu faire pour que le temps passe si vite. Pas grand-chose, en vérité. Mais un pas grand-chose qui laisse de grands souvenirs. Et si c’était cela les vraies vacances ?
Au sud de Phucket, les noms de Hin Muang (les roches violets) et Hin Daeng (les roches rouges), donnés en raison de la couleur des alcyonaires qui tapissent le fond, résonnent dans la tête des plongeurs. Même si nous apercevons une raie manta, un barracuda dépassant le mètre, des thons à dents de chien, des bancs de carangues, l’intérêt de ces plongées réside plus dans l’architecture tourmentée et dans les multiples couleurs rencontrées. Sans compter les crevettes nettoyeuses, les poissons-clowns dans leurs anémones et les nudibranches qui passionnent toujours les dingues du « tout petit ». Après que Bunmee 2 ait glissé sur une eau placide pendant deux heures, laissant place à la sieste après notre troisième plongée, nous mouillons à Koh Ha (les cinq îles) pour une plongée nocturne. Bien sûr, tel un gosse, je ne me prive pas d’éteindre ma lampe, d’agiter ma main dans l’obscurité pour donner vie aux multiples lueurs du plancton fluorescent : cela me rappelle toujours l’émerveillement de ma première plongée de nuit, il y a maintenant pas mal d’années (…).
THA_6883A bord, la vie est rythmée par les plongées et les repas informels puis s’étire, au fil des heures, dans ce luxe inouï qui consiste à regarder défiler la vie d’un pays en souriant avec les autres. Des bruits atténués nous parviennent du large, ceux des bateaux de quelques pêcheurs solitaires : les « gitans de la mer ». Sur Koh Ha Neva (Neva signifiant le bœuf, allez savoir pourquoi ?), un superbe jardin d’alcyonaires nous attend sur le sable à 25 mètres, alors qu’habituellement on les retrouve plutôt accrochés sur les parois rocheuses. Ensuite, nous pénétrons une grotte à plusieurs entrées où les bleus sont bien bleus. A la sortie, quelques rapaces passent au-dessus de nos têtes pour disparaître derrière la verdure suspendue aux roches noires et abruptes, si caractéristiques de la région. Près de Koh Phi-Phi, c’est un petit régal pour la macrophotographie avec nudibranches, poissons-clowns dans leurs anémones bleues en compagnie de crevettes et de crabes-porcelaines, de petites murènes photogéniques et coopérantes. Deux requins pointes-noires nous rejoignent au palier, juste pour la forme.
Mouillage et soirée barbecue sur Bunmee 2. Plongée nocturne avec des petits crabes-porcelaines tapis sous une anémone bleue et un gros crabe solitaire en pleine dégustation près d’une magnifique gorgone-lyre. Puis dodo à Maya Bay, ce fameux site où a été tourné le film « La Plage » avec Léonardo Dicaprio. Un peu trop touristique pour moi, mais beau quand même ! Au petit matin, stop à Koh Bida Nok riches en gorgones jaunes géantes mais avec une eau un peu THA_7382chargée donc une visibilité assez moyenne. L’eau, assez verte, crée une ambiance particulière d’autant plus qu’en surface, une pluie soudaine vient cingler nos visages : douche d’eau douce dans un bain d’eau salée, allez comprendre ! 07°48’06“N et 98°38’34“E, l’épave du « King Cruiser » nous apparaît, délicatement posée sur le sable à 30 mètres, le haut effondré depuis 2003 se trouvant à 14 mètres de la surface. C’était un ferry pour passagers et véhicules qui faisait route entre Phucket et Koh Phi-Phi. Le 4 mai 1997, après avoir heurté le rocher de « Anémone Reef », il a coulé sans faire de victimes bien heureusement. Il est orienté nord-sud à environ 26 kilomètres au sud-est de Chalong Bay. Il mesure 85 mètres de long sur 25 mètres de large avec 4 ponts et de larges passerelles et de grands hublots. Tout autour évoluent de nombreux bancs de poissons. Ultime plongée dans le sud sur « Anémone Reef ». Comme son nom l’indique, ce site merveilleux est véritablement tapissé de milliers d’anémones de toutes sortes avec quelques murènes d’espèces différentes qui déambulent nonchalamment. Avec, en prime, un beau requin-léopard allongée, calme, sur le sable. Pour certains d’entre nous, ses petits yeux ronds lui donnent un air rieur. L’animal semble leur dire au revoir. Au palier, des centaines de bécunes brillant sous les rayons du soleil vif forment un banc dense dans lequel nous essayons de nous fondre en retenant notre respiration…
THA_6666Le disque cramoisi du soleil descend de plus en plus vite dans le ciel devenu gris fer. Le voilà qui plonge derrière la douceur d’une colline. La mer baigne alors dans une nuit mystérieuse. Souvent, dans ces mers chaudes, je me plais à nager, me glissant dans l’eau en essayant de ne pas la froisser. La fraicheur apaise ma peau chauffée par le soleil. Je fais ainsi corps avec l’élément, si proche des poissons qui m’entourent et si loin des villes, de leurs lumières vives et de leurs bruits intenses. En croisière, chaque jour s’offre à l’insoupçonnable et à l’imprévisible vers un lendemain. Au milieu des flots et loin de tout, presque seul, j’espère l’inespéré et attend l’inattendu… Je joue avec mon inconscient sur cette mer qui respire avec, comme agréable impression, que le temps décide à ma place. Le soir dans ma cabine, bercé par cette petite musique du clapot contre la coque que j’adore, je sombre entre veille et sommeil. Je m’abandonne alors aux multiples sensations qui ne cessent de me faire vibrer. L’âme centrée là, au cœur de la nature océane.

Texte et photos: Henri ESKENAZI

Guide pratique:
Y aller: THAI Airways – vol Paris-Bangkok AR à partir de 829 € – www.thaiairways.fr
THA_7032Avec qui: BLUE LAGOON Voyages - 81, rue Saint Lazare – 75009 Paris – Tél : 01 44 63 64 10 – www.blue-lagoon.fr -
Pour plonger: Andaman Scuba – sorties à la journée – croisière plongée Hin Daeng-Hin Muang, 3 jours/3 nuits, 11 plongées - www.andamanscuba.com/fr
Renseignements: Office National du tourisme de Thaïlande – 90 avenue des Champs-Elysées – 75008 Paris - Tél : 01 53 53 47 00 – www.tourismethaifr.com

Formalités : Passeport valable encore 6 mois après la date de retour (à vérifier plutôt deux fois qu’une ou à ne pas confondre avec son livret de Caisse d’Epargne : je l’ai vu !). Pas de visa nécessaire
Santé : Pas de paludisme. Etre à jour de ses vaccinations (BCG, tétanos, polio). Aucun vaccin nécessaire pour les croisières-plongée ou pour un séjour à Phuket
Météo : Température de l’air entre 24° et 33°C, température de l’eau entre 27 et 31°C. Climat tropical avec une saison sèche de décembre à mars (meilleure période pour la plongée de mi-octobre à mi-mai)
Décalage horaire :  en été + 5 heures - en hiver + 6 heures
Monnaie : Le Bath (100 baths = 2,5 euros environ)
Langue : Le Thaï, le Chinois, le Malais et l’Anglais
L’électricité : 220 volts (prises françaises)

Commentaires

4 Responses to “THAILANDE: croisière plongée au sud de Phuket”
  1. Patrick Bry dit :

    Je voudrais vivre 6 mois sur les « Bunmee » ! C’est le bonheur!
    Bel article, romantique,naturaliste, philosophique, avec plein d’infos, merci Henri!

  2. Patrice dit :

    Effectivement, les croisieres au Sud de Phuket sont encore peu connues.
    Les iles et les plongees sont un emerveillement au quotidien.
    Avis aux amateurs de verticalite, grottes, canyons, photo, gros, petit,.. Du debutant au plongeur exigeant, tout y est.
    Les secs de Hin Daeng & Hin Muang, les iles sauvages de Koh Ha & Koh Roc et les merveilleuses Phi Phi Don & Phi Phi Ley vous seduirons.
    Merci Henri

  3. Peggy WALZER dit :

    Merci Henri de me faire revivre cette croisière avec cet article….
    Que de bons souvenirs et de belles images en mémoire !!!

  4. Christiane Dumoulin dit :

    Tes lignes et tes photos nous entraînent dans la magie du monde sous-marin et nous apprennent le juste regard, l’émerveillement, l’aptitude au goût du bonheur.
    Tu ouvres ton coeur et nous livres tes émotions. Elles deviennent presque nôtres.
    Je lis et relis tes lignes et déjà, comme dit le poète, »un rêve d’envol vole mes rêves ».

Ecrire un commentaire

Dites-nous ce que vous pensez!